Phrases Fatales

Ces 2 petites phrases innocentes peuvent être Fatales pour votre Motivation au Travail. Les connaissez-vous ?

Chaque année, aux alentours du nouvel an, vous pouvez entendre ces deux petites phrases innocentes autour de vous.

Vous les avez probablement entendues plusieurs fois cette année encore.

Peut-être même que vous avez été tenté de les prononcer vous-même…

Souhaitez que non… car ces deux phrases viennent plomber à coup sûr votre motivation au travail !

Et si vous les avez prononcés, cet article va vous aider à rectifier le tir.

Voici la première :

1. L’année qui vient de passer était vraiment pourrie !

Pourquoi cette phrase est dangereuse ?

  • Parce que ce n’est pas la réalité
  • Parce que cette phrase présente une vision binaire, tronquée
  • Parce que si vous la prononcez, vous mettez vos œillères démotivantes

Regardez mieux !

L’année qui vient de s’écouler a eu …

  • ses moments de peine, de tristesse, d’énervement, de frustration. Ses moments où vous avez buté sur les difficultés et où vous vous êtes peut-être découragé

et aussi…

  • son lot de bons moments, de joie partagée, de bonheur simple, de réussite, d’atteinte d’objectifs !

Il y a eu un peu des deux, c’est la vie…

Si ce n’est pas le cas, dans quelle planète vivez-vous ?

Les mensonges les plus dangereux… sont ceux que l’on se fait à soi-même.

 

En mettant vos « œillères démotivantes », en résumant l’année qui vient de se passer à une année « vraiment pourrie », vous ne lui rendez pas grâce, vous oubliez de la remercier pour tout ce qu’elle vous a apporté de bon.

Changez votre regard !

Pour cela, répondez à ces questions :

  • Que vous a apporté de positif l’année qui vient de s’écouler ?
  • Quelles grandes joies avez-vous vécues ?
  • Que vous-ont appris les difficultés que vous avez rencontrées ?
  • Comment ces difficultés vous ont fait grandir ? Qu’est-ce qu’elles vous ont permis de dépasser ?
  • Et si vous n’avez pas encore dépassé… Quelle leçon vous pouvez en tirer ?
  • Quelle est la prochaine étape que vous devez franchir ?

Répondez à toutes ces questions et vous enlèverez peu à peu vos œillères démotivantes, vous deviendrez plus objectif, plus serein et plus proche de la réalité.

Voici pour la 1ère phrase.

La 2ème phrase en est la suite logique, il s’agit de :

2. J’espère que l’année qui arrive sera meilleure !

Cette phrase est aussi dangereuse que la 1ère car elle est aussi binaire.

Évidemment…

Même si je vous souhaite tout le bonheur du monde, n’oubliez pas pour autant que vous rencontrerez aussi des difficultés.

Ne vous leurrez pas !

Si vous oubliez cela, vous allez vous enfoncer la tête dans le seau à la 1ère difficulté.

Vous allez oublier d’en tirer les leçons, oublier de regarder l’année avec courage en vous demandant « que suis-je en train d’apprendre dans ce moment de difficulté ? »

Si vous êtes capable de dire Merci à l’année qui vient de passer, l’année qui arrive vous déroulera un peu plus facilement le tapis rouge… et c’est tout ce que je vous souhaite !

Je vous souhaite

  • de savoir éprouver de la gratitude pour les années qui sont derrière vous.

Je vous souhaite

  • d’avoir l’audace, le courage et toutes les qualités dont vous avez besoin pour faire face aux difficultés qui ne manqueront pas de se présenter à vous cette année.

Des cowboys et des indiens…

A la lecture de l’actualité, vous pouvez parfois être tenté de voir la vie de façon manichéenne, en Noir et Blanc.

Il y aurait d’un côté

  • les gentils cowboys

et de l’autre

  • les méchants indiens…

Vous pouvez bien sûr être tenté par cette vision rassurante.

Ne vous y trompez pas !

C’est également une vision binaire, tronquée, fausse, irréelle… et dangereuse !

La réalité est évidemment entre les deux…

Vous trouvez cela déconcertant ? Pensez à cette phrase d’Hubert Reeves, un astro-physicien qui sait garder les pieds sur terre :

Devenir adulte, c’est reconnaître que le père « Noël » n’existe pas. C’est apprendre à vivre dans le doute et l’incertitude.

 

Cet article vous a inspiré ? Commentez-le !

Vous avez été touché, interloqué, intrigué, enthousiasmé, étonné, motivé ? Vous êtes d’accord, pas d’accord ? Donnez votre avis, venez enrichir ce blog en laissant votre commentaire ci-dessous !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous pouvez partager cet article avec vos amis sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons dans la barre à gauche. Merci d’avance !