Sortez de votre prison

Ils ont voulu le mettre en prison à cause d’une erreur que vous faites peut-être tous les jours

Lors d’un voyage à l’étranger, vous est-il déjà arrivé d’être incapable de vous faire comprendre par votre interlocuteur ?

Quand toute communication semble impossible, c’est un peu frustrant, non ? On se sent impuissant, bête, …

 C’est ce qui m’est arrivé au Cameroun il y a maintenant quelques années. Mon collaborateur qui travaillait avec moi a bien failli se retrouver en prison !

Laissez-moi vous raconter.

 

 Imaginez…

 Je travaillais pour une ONG au Nord Cameroun, je dirigeais une équipe chargée de faire l’inventaire des points d’eau dans les villages.

 Je sillonnais chaque jour quelques 400km de pistes pour retrouver mes collaborateurs qui circulaient en vélo. Je n’avais ni chauffeur, ni interprète et je n’avais que quelques baobabs en guise de poteaux indicateurs …

  Les téléphones mobiles n’existant pas encore, je n’avais d’autres solutions pour retrouver mes collaborateurs que de pister leur passage dans les villages au bord des pistes.

 Dans chaque village, j’interrogeais un passant et je répétais inlassablement dans le dialecte local les quelques phrases que j’avais apprises par cœur :

 Mi don tefa goodo am féré, be baskor. O don borna hofnéré bana je am. O waraï na ?

 Autrement dit :

 Je cherche un gars qui travaille avec moi  Il a une casquette comme moi et un vélo bleu. Est-ce qu’il est passé par ici ?

Et chaque fois on me répondait « il est passé » ou « il n’est pas passé ». J’avais ainsi des indications pour orienter ma recherche.

Jusque là, pas de problème.

 

Sauf que…

 Dans un village, ma prononciation et mon attitude ont dû être équivoques. Avais-je parlé trop vite, mal prononcé ? Mes interlocuteurs étaient-ils attentifs à mes propos ?

 Quant mon collaborateur est arrivé dans ce village, tout le monde lui est tombé dessus pour l’emmener en prison en lui disant :

Toi, tu as volé le vélo du Blanc !

Mon collaborateur avait beau sortir ses papiers officiels, expliquer la raison de sa présence, personne ne voulait le croire. Les gens lui criaient :

Non, non, arrête de nous embrouiller, on t’emmène en prison.

 Si on vous envoyait en prison alors que vous faites juste votre travail et rien de répréhensible, vous trouveriez cela probablement injuste.

 C’est aussi ce qu’a pensé mon collaborateur.

 Pourquoi cette histoire ?

 

 Parce que cela peut vous arriver aussi…

 Vous me direz peut-être que c’est un cas extrême, que vous n’irez jamais travailler dans la zone sub-sahélienne ? Bien sûr, la difficulté pour communiquer est exacerbée quand on parle des langues différentes. C’est vrai…

Pistes camerounaises

 Et en même temps, cette mésaventure peut vous arriver à tout moment et avec n’importe qui, même avec des personnes qui parlent la même langue que vous !

 Cela peut être avec votre patron, votre collaborateur, votre conjoint, votre enfant….

 N’avez-vous jamais été coincé dans ce genre de dialogue ?

 
  •  Tu m’avais dit que (…)
  • Mais pas du tout, espèce de (…)
 

 Vous connaissez la suite. A chaque fois, vous vous retrouvez…

 

 En prison !

 Bien sûr la prison est une métaphore. C’est une prison entourée par les hauts murs de l’incompréhension, une prison de non communication.

Une prison de l’absurde dans lequel vous pouvez parfois vous enfermer seul et sans vous en rendre compte.

 Et les sentiments que vous ressentez dans ces moments là sont bien les mêmes…

 Vous vous sentez impuissant, inutile, frustré

 Cette prison est donc bien réelle !

 Dieu Merci, chaque prison a une porte. Pour chaque porte, il y a une serrure.

 Imaginez maintenant que vous ayez la clé. Une clé capable d’ouvrir les portes de nombreuses prisons, une sorte de « passe partout ».

 

 Imaginez comment votre vie changerait…

  • si vous n’étiez plus obligé de répéter 10 fois les mêmes choses pour vous faire entendre,
  • si vos collègues avaient l’impression d’être vraiment écoutés quand ils s’adressent à vous,
  • si vous étiez capable de faire passer l’essentiel d’un message… avant même d’avoir ouvert la bouche !

 Cette clé existe mais elle n’est pas automatique. Il faudra vous exercer pour l’acquérir peu à peu.

C’est ce que je vous propose de faire pendant une formation de 2 jours.

 Grâce notamment aux outils de la P.N.L. (Programmation Neuro Linguistique), vous allez :

  • apprendre à entendre ce qui n’est pas dit,
  • vous exercer à communiquer plus efficacement,
  • découvrir comment écouter activement.
 

Si vous êtes manager

Cette formation va vous aider à vous positionner clairement dans votre rôle, sans débauche d’énergie épuisante.

Si vous êtes parent

Vous êtes également des managers en puissance. Cette formation vous aidera à comprendre comment communiquer avec vos enfants pour que, par exemple, leur chambre soit enfin rangée. ;-)

Si vous travaillez au sein d’une équipe

Vous aurez de nombreux outils pour fluidifier les relations et améliorer l’ambiance au sein de l’équipe. Ca vous intéresse ?

 

Cliquez ici et renseignez le formulaire en bas de page pour rejoindre la prochaine formation.

 » Ça ouvre la tête, ça éclaire l’esprit, ça aide à comprendre !  »

Clémence Lemonnier, responsable logistique

 

Vous aussi, comme Clémence, cliquez-ici et sortez de votre prison communicationnelle !

 A bientôt.

 

Cet article vous a inspiré ? Commentez-le !

Vous avez été touché, interloqué, intrigué, enthousiasmé, étonné, motivé ? Vous êtes d’accord, pas d’accord ? Donnez votre avis, venez enrichir ce blog en laissant votre commentaire ci-dessous !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous pouvez partager cet article avec vos amis sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons dans la barre à gauche. Merci d’avance !